Un homme d'affaires congolais envisage de développer un projet hydroélectrique dans le sud-est de la République démocratique du Congo ayant pour ambition d’alimenter en électricité toutes les mines de la région.

  La plus grande compagnie de production de cuivre d’Afrique fait presque la taille de l'Europe Occidentale avec une de production de 2.442 mégawatts, quasi similaire à celle du Panama. Mais seulement la moitié de cette capacité est utilisée.

  Eric Monga, directeur régional de la Fédération des Entreprises du Congo, qui est un groupe de pression d’entreprise plus connue sous le nom de la FEC, a signé un protocole d'entente avec le gouvernement congolais en Septembre pour le développement de deux sites dans la province du Haut-Katanga. La plupart des 1 million de tonnes métriques de cuivre du pays produit provient de la région sud-est, qui était auparavant connu sous le nom du Katanga.

L’énergie est la solution pour Katanga et pour le reste du Congo, a déclaré Monga. "Les congolais devrait parier sur elle ».

Poursuivre la lecture ici